Domerego Roch

Domerego Roch 


Le professeur Roch Domerego sait parler aux gens et ses conférences, des plus passionnantes, sont toujours suivies avec une grande attention par ceux qui ont la chance d’y assister, qu’il s’agisse de professionnels ou de néophytes. Mais il sait aussi, c’est plus rare, écouter ceux qui viennent lui exposer leurs problèmes et même, attitude encore plus rare, ceux qui lui portent la contradiction.

Roch Domerego a appris les abeilles comme on apprend à lire. Patiemment, passionnément, parce qu’il savait que cet apprentissage allait lui ouvrir les portes d’un monde encore inconnu mais déjà fascinant. Enfant, c’est en allant aux ruches avec sa tante qu’il a découvert ce peuple magnifique. Près de cent millions d’années d’existence depuis la séparation d’avec leur cousine la guêpe, et toujours le même rituel, le même langage, une étonnante faculté d’adaptation et la même frénésie laborieuse qui procure à l’homme tant de bienfaits. De la Préhistoire jusqu’aux conquêtes spatiales, des peintures de Lascaux aux selfies, les produits de la ruche sont toujours là, d’une constance immuable, quels que soient le lieu et la végétation qui sont à leur source.

Depuis toujours, les hommes les plus curieux ont compris que les abeilles, seules de leur espèce à le faire, ne se contentaient pas de fabriquer un délicieux produit sucré. Peu à peu, et malgré bien des réticences, la science a confirmé ce que l’intuition et la simple observation leur avaient appris. L’abeille est non seulement intelligente et travailleuse, mais aussi d’une générosité exceptionnelle dans notre monde. Elle produit sans compter et ne s’appuie que sur la solidarité de la colonie pour survivre. 

Médias sociaux

Partager


Tous les ouvrages de l'auteur chez Amyris

Your Dynamic Snippet will be displayed here... This message is displayed because you did not provided both a filter and a template to use.